GBM n°102 PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 19 Septembre 2012 11:04

Le numéro 102 de la revue Histoire de guerre, blindés et matériels est sur le point de sortir en kiosque (date prévue le 30 septembre). Comme d'habitude, cela promet de bons moments de lecture avec notamment un article sur la roulante, le canon de 25mm, les Citroën blindées ou encore la tourelle du Renault FT.

 

 

Au sommaire :

  • Le 27e BCC sur les ponts de l'Oise, 17-19 mai 1940 par Stéphane Bonnaud

Prise en flagrant délit d'acheminement par voie ferrée vers la 1re armée alors que les Panzerdivisionen ont percé sur la Meuse, la 2e division cuirassée voit ses bataillons de chars combattre isolément, section par section, égrenées au fil des ponts de l'Oise. Un début de campagne mouvementé, pour certains tragique, attend les équipages bretons et vendéens du 27e BCC. En 18 pages, 28 photos, 4 profils (chars H 39 et TRC Lorraine 37 L) en couleurs au 1/25, cartes.

  • Le canon de 80 de montagne aux colonies, 1882-1918 par Guy François

Peu de temps après sa mise en service, le petit canon modèle 1878 va s'illustrer lors des campagnes coloniales, permettant aux artilleurs de terre et de marine de tailler un Empire à la France : Tonkin, Cambodge, Madagascar, Sahara, Afrique Noire. Sous ces diverses latitudes, les moyens de transport les plus insolites et les plus spectaculaires seront employés. En 10 pages, 28 photos, gravures et dessins d'époque.

  • Les chars équipés contre les mines, 1922-1940 (première partie) par Louis Capdeboscq avec la participation d'Alain Adam

Du premier rouleau saute-mines étudié par le général Estienne au lendemain de la Grande Guerre dans le cadre du programme du char de bataille, jusqu'aux réalisations très abouties de 1940, voici le panorama complet des modèles essayés (ou seulement projetés), sur chars légers Renault FT et R 35. En 6 pages, 18 photos et dessins d'époque et un profil au 1/35 du saute-mines Picard sur R 35, commandé en série.

  • La "roulante" au service du Poilu, 1905-1916 par Jean-Claude Latour et François Vauvillier

Innovation recherchée avec constance, adoptée en principe sans l'être en pratique, puis finalement introuvable à la mobilisation générale d'août 1914, la cuisine roulante sera assurément la voiture hippomobile la plus populaire auprès du poilu. En 10 pages, 11 photos et dessin d'époque et deux mises en couleurs de modèles représentatifs choisis parmi les trente différents mis en service.

  • Les voitures blindées Citroën P 26 et P 104 par François Vauvillier

Quelques prototypes et une poignée de voitures de série construites pour Djibouti et l'Indochine, voilà tout ce qu'il fut chez nous de cette petite famille de blindés semi-chenillés. S'inspirant de leurs principes généraux et même de leurs lignes, les Allemands offriront aux véhicules de cette sorte une prolifique descendance. Un "Profil GBM" en 12 pages, 27 photos d'époque et trois profils en couleurs au 1/35.

  • Réforme de la tenue, la contre-offensive des traditionalistes, 1912 par François Vauvillier

En France, toute réforme, en tous domaines, est plus compliquée qu'ailleurs et cela ne date pas d'hier. Il y a exactement cent ans, un grand débat national s'engage sur une question alors perçue comme essentielle, la couleur de l'uniforme. Défi à la logique technique mais gloire nationale, le pantalon garance sera conservé et le grand peintre Edouard Detaille signera ses adieux du sceau de la tradition. En 8 pages, 14 photos et dessins dont sept en couleurs.

  • Les canons de 25, un bilan mitigé, 1940 par Éric Denis avec le concours de François Vauvillier

Le 10 mai 1940, l'équipement de l'armée française est encore loin d'être achevé. Si les canons antichars existent en plusieurs milliers d'exemplaires au sein des unités, nous sommes encore loin des 6 000 pièces prévues par le plan de mobilisation. Pourtant, le 31 mai, 6 000 canons sont bel et bien sortis de fabrication. Où sont-ils passés, telle est la question à laquelle répond ce dossier. En 12 pages, 14 photos d'époque, de nombreux insignes en métal et tissu et des tableaux stupéfiants donnant les dotations, ligne à ligne, pour chaque unité.

  • Char léger Renault FT, la révolution de la tourelle, 1917-1919 par François Vauvillier

Une arme sous blindage " à tour complet d'horizon ", l'idée n'est certes pas nouvelle. Il n'en revient pas moins au bureau d'études des usines de Billancourt — on n'ose écrire à Louis Renault en personne — de l'avoir, le premier, appliqué à un engin blindé à chenilles, inventant par là-même la configuration du char moderne, jamais démentie par l'expérience. En 10 pages, 25 photos et dessins d'époque et 4 profils de chars FT au 1/35 en couleurs, plus des détails de l'évolution des tourelles prototypes.

  • Le tout premier escadron moto de l'armée française, 1930-1935 par Erik Barbanson

Comment le 5e BDP (bataillon de dragons portés) de Lyon a été équipé en motos René Gillet G disposant d'un side-car spécial, de forme "obus", réalisé par le constructeur Louis Vannod pour accueillir un fusil mitrailleur et ses munitions en quantités. Le début d'une épopée qui aboutira à la transformation radicale d'une large partie de la cavalerie française. En 5 pages, 7 photos, une mise en couleurs de la moto avec son équipage en tenue de campagne, insigne et fanion en couleurs.

  • Histoire d'étoile 1921-1940 par François Vauvillier

Complétant l'article précédent, voici une petite étude orientée vers la symbolique militaire : aux dragons portés est immédiatement associée l'image de l'étoile, comme sur l'insigne métallique et sur les carrosseries des véhicules du 5e BDP. Mais d'où vient ce symbole est pourquoi est-il adopté ? Répondant à ces questions, l'article montre aussi la filiation directe existant entre les groupes cyclistes de 1913 et les BDP de 1929. Une tranche d'histoire de l'armée française. En 3 pages, 6 photos d'époque, les pattes de collet en couleurs et le tableau de filiation détaillé.

  • La radio dans les chars (2) - l'équipement du char lourd FCM 2 C par Aimé Salles

Dans ce second volet d'une longue saga, l'auteur explique la difficulté, au cours des années vingt, d'établir des liaisons radio fiables, surtout en phonie, dans des appareils aussi bruyants et sources de parasites que les chars d'assaut. Le phénomène est rendu encore plus aigü sur le char lourd des FCM du fait que celui-ci utilise la transmission motrice électrique. La solution adoptée sera d'enfermer l'opérateur dans un cage de Faraday au milieu du mastodonte. En 5 pages, 7 photos d'époque et un profil en couleurs au 1/72 du char 2 C.

 

Histoire de guerre, blindés et matériel n°102

Editeur : Histoire et Collections

Collection : GBM

Référence : n°102

Lien vers le site de l'éditeur : http://blindes-materiel.histoireetcollections.com/

Mise à jour le Samedi, 06 Octobre 2012 17:30
 
Copyright © 2017 France1940. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.